Avant de tout expliquer en détails, regarde ce que tu sauras faire tous les jours dès la fin de cet article, c’est-à-dire dans 5 minutes chrono :

Clique sur le bouton ci-dessous pour t’abonner à la chaîne et être averti des prochaines vidéos :

Je t’explique ce que je dis et ce qu’il s’est passé dans mon cerveau pour aboutir à ça.

Aborder une Fille : Analyse

1 – État d’Esprit

Émotions :

J’arrive dans un bon état d’esprit, enthousiaste, confiant et souriant à la fois.

Je croise la fille, et sans attendre, je vais la voir pour que l’approche paraisse la plus naturelle possible.

Focalisé :

Je sais pourquoi je suis venu la voir et je ne l’oublie pas : je suis là pour prendre son numéro.

Je ne perds pas mon temps dans des conversations qui s’éternisent (le premier rendez-vous est prévu pour ça).

Lorsque tu abordes une fille pressée, tu n’as pas un surplus de temps pour prendre son numéro.

 

2 – Approche

Tu remarques que j’arrête la fille le plus simplement possible, un simple « Salut » suffit :

« Hey ! Salut ! ».

J’aborde la fille de manière directe comme on l’a vu dans l’article sur comment aborder :

« J’allais rejoindre des amis sur les quais et je t’ai trouvé super bien habillée »

La fille est souriante, la bonne émotion est passée !

Gestions des Objections :

Lorsque quelque chose bloque, soit on essaie de le gérer (logiquement ou illogiquement) mais ça peut prendre du temps.

Ici, je gère son objection en ignorant complètement ce qu’elle a dit en enchainant sur une question :

« Tu es de Paris ? »

 

3 – Conversation

Je m’intéresse à la fille, je veux savoir ce qu’elle faisait à Paris car on ne gère pas pareillement une fille qui étudie à Paris qu’une fille qui n’est là que pour le weekend :

« T’étais ici pour les études ? »

Je reste cohérent dans mon approche, je développe ma question pour savoir ce qu’elle étudie, car demander si elle étudie sans demander ce qu’elle étudie aurait été hypocrite.

Elle me répond ce qu’elle étudie et j’enchaîne sur une supposition de ce qu’elle fait avec une touche d’ironie :

« Ah ouais la grande artiste… »

 

Inutile de faire des phrases à rallonge, juste quelques bonnes affirmations bien placées suffisent à entretenir une conversation brève et divertissante.

 

Je lui dis ce que j’étudie pour équilibrer la conversation, et je verbalise dans la foulée qu’on étudie deux domaines différents ce qui déclenche des rires :

« Moi j’étais en [nom de l’école dans laquelle j’étudie]»

« On fait des trucs complètement opposés »

 

Spontanéité :

C’est vrai qu’il est tentant d’apprendre par cœur des phrases toutes faites mais les filles te colleront l’étiquette de « mec étrange » car ton discours sera dépourvu de naturel et d’émotion.

Et lorsqu’une fille s’aperçoit que ton approche ne sonne pas naturelle, elle pensera que tu l’as déjà récitée à d’autres filles avant elle, et ne répondra pas à tes messages.

Réfléchir avant de parler est normal. Même si tu ne combles pas chaque seconde de la conversation, ce n’est pas grave, cela ne donnera que plus de naturel à la rencontre.

Mieux vaut une conversation où tu es spontané avec quelques hésitations qu’une conversation parfaite qui sonne faux.

 

Diriger :

Le pouvoir est attirant.

C’est à l’homme de prendre la situation en main, et si tu ne le fais pas, ce n’est pas la fille qui le fera à ta place.

Même si la fille met des objections, tu dois toujours enchaîner et ne pas attendre l’approbation de la fille pour avancer.

 

Rassurer :

Avoir une attitude rassurante est important car c’est ce qui va conforter la fille dans l’idée que tu n’es pas un mec bizarre, après tout elle ne te connait pas.

En nous imaginant travailler ensemble dans le futur, cela contribue à installer du confort :

« Tu feras les tableaux dans mon cabinet »

Après ce n’est pas sur le seul fait d’avoir fait une projection qui va séduire la fille, mais la séduction est un tout. La projection y contribue.

Chaque élément que tu communiques à la fille doit contribuer à lui laisser la meilleure impression possible, c’est ainsi qu’elle répondra aux messages, qu’elle viendra au rendez-vous, et ainsi de suite.

 

Prendre son Numéro :

Je pose ma contrainte de temps et je lui propose de se revoir une prochaine fois sous forme d’une projection :

« Écoute, moi je suis un peu pressé parce que je vais sur les quais vers Pont Neuf mais si t’es à Paris encore la semaine prochaine on peut prendre un verre à l’occasion »

La fille objecte sur le fait qu’elle part lundi prochain. Ici, comme son objection ne porte que sur une question de timing, je préfère gérer son objection de manière logique.

Et je reprends où j’en étais :

« Tu sais quoi on prend un verre un soir ou on se pose sur les quais…»

Et la fille approuve le fait de se revoir :

« Oui si tu veux »

Je lui demande son prénom à ce moment en lui tendant mon téléphone en même temps, car après avoir entrée son numéro elle n’a qu’à ajouter son prénom à la fiche contact, et cela suit en toute fluidité le court de l’approche.

 

Simple, tu as vu comment procéder.

La trame de l’approche est très efficace de par sa brièveté et sa simplicité.

À ton tour ! Passe à l’action, maintenant ! Sort de chez toi et aborde les filles qui te plaisent ! Tu n’as que l’embarras du choix !

 

Dan

Si tu as aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de toi...

A Propos de l'Auteur :

Je suis Dan, j'ai la vingtaine et je suis passionné par les mécanismes et les techniques qui gouvernent les fonctionnements les plus cachés des rencontres.

Laisser un commentaire