« Les personnes les plus admirées sont les plus confortables en toutes situations. »

LE vrai problème lorsqu’on est timide est qu’on est difficilement à l’aise dans les moments où il faut.

 

En soirée ou même dans le métro, même si tout le monde fait mine se sentir bien et d’être dans l’ambiance, la plupart des gens ressentent un certain malaise d’observer et de se sentir observé par les autres.

C’est l’histoire du serpent qui se mord la queue : Celui qui veut être cool, va faire semblant d’être cool pour l’être, mais au final, au fond de lui rien à changer. Il est toujours le même.

 

Parfois on est à l’aise et parfois on l’est moins : ce n’est jamais tout noir ou tout blanc.

En abordant une fille qui te plait vraiment, il se peut que tu deviennes mal à l’aise, et là, la situation est plus compliquée à gérer.

Quand ce malaise s’installe, la plupart du temps tu cherches à tout prix à masquer ce malaise, et la fille ne voit plus que ça.

 

Aujourd’hui on va parler d’un concept de fond plus axé développement personnel et état d’esprit : comment être à l’aise en interaction !

 

Le Malaise : Angoisse Sociale

Même si parfois tu es stressé avant d’aborder une fille, dès que t’arrives face à elle, il se peut que tu deviennes mal à l’aise de ne pas savoir quoi dire, ou même mal à l’aise tout court, juste du fait de la situation.

Et c’est normal !

 

Ce sentiment de malaise est une réaction qui ne dépend que de toi ainsi que de ton expérience que tu as déjà acquis (ou pas encore).

 

As-tu déjà remarqué ça ?

Cette sensation que tu peux ressentir à certains moments, à l’approche ou en rendez-vous, tu peux remarquer que tu as un vrai contrôle sur l’interaction.

Quand tu atteins ce stade de l’interaction, c’est que la fille est attirée par ta présence mais qu’en plus, tu es tellement à l’aise que tu deviens conscient de ton propre détachement vis-à-vis de la situation.

 

Tu te rends compte que tu peux dire ou faire à peu près n’importe quoi à la fille à tel point, qu’elle restera face à toi et qu’elle sera toujours autant attirée : en d’autres termes, être sans filtre.

 

Quand tu es détaché au point de pouvoir être sans filtre avec la fille, c’est que tu n’es plus affecté par le malaise de la situation.

 

En étant détaché de la rencontre, tu peux facilement atteindre un niveau de confort suffisant, où tu sais que tu seras à l’aise quoiqu’il puisse arriver. (Voir l’article sur le détachement).

 

On en parlera plus en détail dans un prochain article sur le conditionnement social, mais la pression du regard des autres empêche d’être détaché en interaction.

En quelques mots, moins tu es affecté par le regard des autres, plus tu feras des rencontres cool et enrichissantes.

 

Acquérir de l’Aisance dans les Rencontres

Peut-être que tu l’as remarqué, l’aisance et le détachement sont lié : plus t’es détaché en interaction, plus t’es à l’aise.

 

Quand tu es mal à l’aise, c’est que tu es trop attaché à cette rencontre en particulier : c’est-à-dire que tu subis la pression du regard des autres et celui de la fille.

Et pourquoi ?

Parce que la fille te plait tellement, que tu te vois déjà avec elle, mais pas que.

Aussi, surtout parce que tu n’as pas fait assez rencontres pour être suffisamment à l’aise.

 

Après on n’a pas tous les mêmes problèmes et on ne part pas tous du même niveau, mais cette aisance sociale s’acquiert vraiment grâce à la pratique régulière : en abordant, encore et encore.

 

Que tu comprennes bien, c’est en sortant régulièrement faire des rencontres que t’attacheras progressivement moins d’importance à chacune d’entre elle, et tu te sentiras au fur et à mesure, plus détaché et plus confortable dans tes rencontres.

C’est très théorique tout ça, mais avec la pratique tu t’en rendras compte.

 

« Il n’y a pas de secret, quand tu abordes une fille qui te plait, c’est pour toi que tu le fais, pas pour les autres ! »

Retiens bien cette phrase, elle a une réelle signification.

Et quand tu hésites à aborder une fille ou à faire quelque chose, repenses-y.

 

Bien que tu sentes l’adrénaline montée en flèche, c’est en prenant l’habitude d’aborder avec ces conditions que tu progresses sur le long terme.

Et ce n’est pas en abordant une fois ou deux dans la semaine que tu verras des progrès.

C’est en abordant régulièrement des dizaines et dizaines de filles que tu verras des petites améliorations dans ta vie (et oui c’est la réalité), à la fois avec les filles mais aussi avec tes amis et même tes rencontres en société en seront de meilleure qualité.

 

Voilà pour cet article, on se dit à la prochaine pour de prochains articles et dans de prochaines vidéos.

 

Dan

Si tu as aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de toi...

A Propos de l'Auteur :

Je suis Dan, j'ai la vingtaine et je suis passionné par les mécanismes et les techniques qui gouvernent les fonctionnements les plus cachés des rencontres.

Laisser un commentaire